Calcaire bitumeux

Vendredi 9 juillet 2010, par Grenouille // Mines et carrières

Sur la bordure du massif alpin, sous les bois, dans le calcaire, se trouvent de fines plaques de schiste bitumeux !!

Visite éclair dans les contreforts du massif alpin.

Le long du fleuve, la petite route parcourant la montagne conduit à la bouche de cavage. Rond, moderne, le tunnel invite le passant à entrer. Tel un tunnel ouvrant sur une autre vallée. En fait de vallée, nous voici plongé dans les abîmes du temps.

Les lieux semblent avoir été occupés pendant la première partie du XX è siècle.

Quatre galeries superposées, un travers banc. Ici aussi, les galeries rectilignes sont longues. On s’y tient debout mais le pendage à 40° procure une drôle de sensation déja vue non loin d’ici : Pierre à ciment.

A chaque niveau de prospection, des galeries perpendiculaires forment des puits dans la pente. Ce sont les trémies qui servaient à orienter et descendre le minerai (les schistes imprégnés d’hydrocarbure ) vers la galerie principale où devaient attendre les bennes.

La liaison entre les étages se fait à l’aide d’échelles fixées dans la pente ou bien grâce à des marches bricolées de remblais calcaires et retenues par des fers plantés. Ce n’est pas moins de 4 échelles et escaliers qu’il faut découvrir pour visiter cette mine.

A chaque fois, une échelle providentielle nous propose de passer à l’étage supérieur. Comme avec un calendrier de l’aven, une nouvelle surprise attend le visiteur à chaque pas.

Dans les galeries de recherche, quelques rails droits ou courbes subsistent, avec parfois des outils, ou des berlines. Des éboulis et de belles hagues ferment les extrémités des galeries.

Une bruyante colonie de chiroptères "squatte" une partie des galeries supérieures.

L’humidité ambiante est importante, et les multiples gouttelettes d’eau en suspension dans l’air rendent féérique la visite des lieux.

La galerie d’accès se trouve garnie de gours du fait du ruissellement de l’eau du fond vers le travers banc.

Cette carrière aux surprises multiples semble peu fréquentée, et c’est un bonheur !!

Portfolio

JPEG - 331.4 ko
Galerie
Galerie

Répondre à cet article