Galeries et plaques de rues

Mercredi 10 juin 2009, par Grenouille // GRS

Le Grand Réseau Subversif est jalonné de plaques de rues. La typographie, particulièrement soignée, informe des lieux où nous sommes, lieux qui surplombaient ces galeries il y a presque 200 ans ........

Les grandes galeries du Grand Réseau Sublime parcourent le sud de la capitale juste au dessous des pieds des "moldus". Couchant, levant, cet étrange langage plein de poésie est le reflet de l’attention portée à la qualité du travail.

Les galeries du Grand Réseau Souterrain sont ponctuées de plaques de rue informant de la localisation des lieux en rapport à la surface. Les rues ont changé de nom depuis à la surface, les congrégations religieuses ont disparues et divers bâtiments n’ont pas résisté à la révolution française. La communauté des Chartreux présente du milieu du XIIIe siècle jusqu’à la révolution a procédé à une exploitation massive des sous-sols, et son domaine était très étendu en surface. Les Ursulines bâtirent leur couvent avec le calcaire de leur carrière dès le XVIe siècle. Parfois, l’indication fait référence au chemin menant à un escalier ou une grille, une barrière d’octrois. Les plaques de rue étaient gravées d’après une épure, puis rehaussées au noir animal. Le Nord est appelé Nord, le Sud le Midi, l’Est le Levant et l’Ouest le Couchant Les indications présentes sous le cimetière Montparnasse, prennent en référence le carrefour de l’octogone comme "centre" du quadrillage. Les avenues et allée les reliant sont alors situées au nord, sud, est, ou ouest de celui-ci. Les grandes plaques émaillées ou en pierre de lave datent du début du XXe siècle, lors de la réalisation de grands travaux de confortation liés à la construction du métropolitain. Certaines plaques ont perdu les références royales (fleurs de lys) ou religieuses (saint) à la Révolution pour les retrouver parfois bien plus tard, alors que d’autres étaient "corrigées" du nouveau nom de rue la surplombant. Certaines galeries de jonction ont été creusé dans la masse de caillasse, d’autres ont été conforté avec beaucoup de minutie. Des confortations ont été faites avec des arches ou des piliers.

Répondre à cet article