Saint Maximin

mai 2009, par Grenouille // Calcaire

Carrière de calcaire sur la rive gauche de l’Oise dont la partie souterraine est en attente de disparaitre sous les débris de la carrière à ciel ouvert. Après avoir franchi les blocs laissés en attente dans la carrière à ciel ouvert, entrons par un cavage dans la carrière ancienne.

25 hectares où les murs sont orné de noms de rues ou d’indications diverses. Étendue des caves en toise (soit 1,80 m par toise), indications de lardage des meules (Semis du blanc dans le substrat destiné à la culture du champignon de couche) Des sacs ronds qui font ressembler cette carrière à une mer de méduses. Une partie est en pleine disparition sous les poussières de craon de la carrière de surface. Une partie visitée et renforcée par les allemand durant la dernière guerre.

Répondre à cet article